Stage M2 : Conception d’un outil d’estimation et caractérisation des flux de biodéchets pour le territoire de Grenoble Alpes Métropole

Contexte :

Ce stage s’inscrit dans le cadre d’un projet CODEC (Contrat Objectifs Déchets et Economie Circulaire) déposé par la métropole de Grenoble (GAM / La Métro) qui a pour objectif d’évaluer les flux de déchets à l’échelle métropolitaine (49 communes) et de proposer des pistes d’action pour les réduire, les valoriser conformément à la réglementation et mettre en œuvre des boucles d’économie circulaire.

À ce jour, la principale difficulté d’estimation de ces flux à l’échelle métropolitaine est liée au manque de données directes disponibles dans les statistiques officielles.

Ce projet CODEC, dont l’équipe STEEP est partenaire, concerne les flux de déchets de biomasse, des activités du bâtiment et des déchets d’activités économiques (DAE) dans une approche flux / filières / territoire.

Sujet de stage :

Le stage portera sur les étapes initiales de conception d’un outil d’estimation, caractérisation et suivi des flux de déchets, avec un premier focus sur les biodéchets. Les biodéchets regroupent notamment les déchets de restauration, les déchets verts, les déchets agricoles, les fractions organiques des ordures ménagères et les déchets de la filière bois (exemple : action N° 9.3 du CODEC : Identifier et quantifier les gisements déchets de bois non intégrés dans filières valorisation : copeaux de menuiserie, déchets de fabrication bois construction, déchets de bois de bâtiments en fin de vie). Ce travail s’inscrit dans la mise en œuvre par la Métropole d’une boucle circulaire concernant les déchets organiques intégrant les filières alimentation et énergie autour du nouveau projet d’usine de méthanisation et de compostage de Murianette.

Le travail incluera :

  • Une étape de prise en main du modèle d’estimation du potentiel méthanisation mis au point par AURA-EE.
  • La confrontation de ce modèle avec des données de cadrage (travail bibliographique sur des études existantes au niveau de la France, de la région ou du département), et avec des données de terrain et dires d’acteurs. Il s’agira non seulement de données directes mais également de données pouvant servir de proxis (révélateurs de flux), telles que des données d’activité économique.
  • Une proposition d’amélioration de la modélisation initiale venant alimenter les observatoires  existants de la Métro.
  • L’ identification, la mobilisation et l’animation des acteurs de la filière pour permettre un diagnostic partagé de l’évaluation des flux (biodéchets et bois) et participer à l’élaboration d’un plan d’action concerté avec les acteurs, orienté vers la circularité des flux.

Important :

Ce stage peut déboucher sur une thèse CIFRE de 3 ans qui pourrait débuter à partir d’octobre 2019.

Organisation pratique :

Rémunération légale, subventions repas et transport.
Localisation : Inria Montbonnot.
Partenaires : services GAM (agriculture, foret, biodiversité…), Chambre d’Agriculture, Fibois 38, Auvergne-Rhône-Alpes Energie Environnement.

Profil recherché :

  • Intérêt pour les problématiques environnementales et l’approche économie circulaire,
  • Compétences en programmation (ex : python) et/ou en bases de données (ex : sql).

Contacts :

Jean-Yves Courtonne : jean-yves.courtonne[at]inria.fr
Guillaume Mandil : guillaume.mandil[at]g-scop.eu