Return to Seminars

Cours : Les véritables enjeux environnementaux – compréhension, modélisations et outils quantitatifs

Cours scientifique proposée dans le cadre de l’Ecole Doctorale Mathématiques, Sciences et Technologies de l’Information, Informatique de l’Université Grenoble Alpes.

Calendrier : 6 séances de 3 heures, les jeudis après-midi du 7 mars au 11 avril 2019, de 14h à 17h.

Lieu : Campus universitaire de St Martin d’Hères, UFR IM2AG, 60 rue de la Chimie, salle 109

Public visé : Doctorants et étudiants de Master (le cours est ouvert à des participants d’autres Ecoles Doctorales également). Pour s’inscrire, envoyer un mail à peter.sturm@inria.fr en indiquant votre status (doctorant, étudiant de Master etc.) et votre établissement d’appartenance.

Objectif du cours : Le but de ce cours est de vous faire d’abord découvrir et comprendre la complexité, l’ampleur et l’urgence des enjeux environnementaux auxquels notre civilisation moderne est actuellement confrontée. Nous essaierons d’entrevoir à quel point, l’ensemble de crises auxquelles nous devons faire face aujourd’hui et demain sont entremêlées. Comment, nous, scientifiques informaticiens et mathématiciens, pouvons-nous aider et participer à la recherche de solutions ? Nos contributions sont-elles limitées aux seules solutions technologiques, ou pouvons-nous aussi apporter des contributions pour des solutions socio-économiques ?
Ce cours pluri-disciplinaire permettra aux participants de (re-) découvrir des notions en modélisation de systèmes dynamiques, théorie des jeux, économie, ou encore sociologie.

Déroulement : Le cours est constitué de 6 séances de 3 heures. Le schéma proposé est d’organiser chaque séance en 3 temps (schéma adaptable, en discutant avec les participants) :

  • un « cours magistral » donné par l’un des enseignants qui abordera des fondements du sujet de la séance
  • un exposé d’un volontaire sur la base d’un article qui approfondit le sujet (exemple d’un modèle, d’une expérimentation, etc.). Des idées d’articles seront fournies lors de la 1èreséance.
  • un/des temps de discussion ou permettant de « mettre la main à la pâte » (par exemple, « jouer » avec un modèle). Analyse critique des concepts présentés.

 

Les sujets des séances :

  • Séance 1 (7 mars) : État des lieux. Aperçu des enjeux environnementaux et liés (baisse des nappes phréatiques et diminution des récoltes, érosion des sols et progressions des déserts, élévation de la température et insécurité alimentaire, diminution d’autres ressources) et de leurs conséquences (émergence d’une géopolitique de la pénurie alimentaire, lot grandissant des réfugiés environnementaux, tensions croissantes, états défaillants). Limites planétaires.
    Transparents de cette séance : 1_EnjeuxEnvironnementaux-MSTII.pdf
  • Séance 2 (14 mars) : Modèles permettant de faire des prospectives sur les évolutions environnementales et socio-économiques (tendances de croissance, d’effondrement, de stabilité, etc.). Modèles dynamiques en dimension 1, en dimension 2, pour un écosystème entier… Modèles « HANDY » et « World3 ».
    Transparents de cette séance : 2_ModelsEverywhere-MSTII_partie_1.pdf + 2_ModelsEverywhere-MSTII_partie_2.pdf
  • Séance 3 (21 mars) : Notions d’économie écologique. Indicateurs de performances économiques, du « bien-être » d’une société, de l’environnement.
    Transparents de cette séance : 3_Indicateurs_partie_1.pdf + 3_Indicateurs_partie_2.pdf
    Les cartes utilisées pour les discussions en groupe : 3_Indicateurs_cartes.pdf
  • Séance 4 (28 mars) : Aperçu des solutions technologiques (existantes ou potentielles) aux problèmes environnementaux (production et économie d’énergie, lutte contre les pollutions, organisation des villes, solutions dites low-tech, etc.).
    Transparents de cette séance : 4_Numerique.pdf + 4_Technologies.pdf
  • Séance 5 (4 avril) : Blocages à l’action sur l’environnement. Notions d’économie comportementale (biais cognitifs), de sociologie, de la théorie des jeux. Analyse de blocages individuels, institutionnels, socio-techniques, des freins à l’action.
    Transparents de cette séance : 5_Blocages_partie_1.pdf + 5_blocage_partie 2.pdf
  • Séance 6 (11 avril) : Synthèse. Limites de la solution “technologique” et enjeux socio-politiques. Quel rôle pour les chercheurs, la science ?

 

Matériaux/idées :

  • Séance 3 (21 mars) :
  • Séance 4 (28 mars) : Lectures sur l’économie circulaire, quelles limites ?
  • Séance 5 (4 avril) :
    • Etudier et restituer ce que la Constitution Française contient en termes d’environnement, de protection de l’environnement. Imaginer et proposer des possibilités  pour une meilleure prise en compte.
    • Etudier les programmes d’une élection (e.g. la dernière élection présidentielle) : comment sont présentés les enjeux environnementaux et les actions en lien avec ces derniers ? (l’idée n’est pas d'”évaluer” les programmes et encore moins les candidats/partis, mais d’analyser la manière de représenter ces enjeux et les propositions)
    • Restitution de la lecture d’un article ou livre qui étudie la communication autour des changements climatiques, par exemple :
      • Le syndrome de l’autruche (George Marshal), version originale : Don’t even think about it: Why our brains are wired to ignore climate change
      • Creating a climate for change: communicating climate change and facilitating social change (Moser et Dilling) : collection d’articles
      • Le bug humain (Sébastien Bohler)
      • Theory and language of climate change communication (Nerlich et al.), draft disponible ici : http://eprints.nottingham.ac.uk/1293/2/wiley_final.pdf (version finale disponible sur demande)
      • The role of Language in the Climate Change Debate (Kjersti Flottum) : collection d’articles
      • What we think about when we try not to think about global warming (Per Espen Stoknes)

Intervenants :